GAMA

L'anonymat sur Internet

Les acteurs de la controverse

FranceNet

L'un des premiers acteurs à avoir pris partie dans cette controverse est sûrement FranceNet. FranceNet est le premier fournisseur d'accès Internet français. C'est donc FranceNet qui a placé les bases de la navigation web en France.

Fondé en 1994 par Rafi Haladjian, ce fournisseur à Internet ne prend pas part directement à la controverse étant donné qu'en 1994, Internet n'en est qu'à ses débuts. Il est encore trop tôt pour se rendre compte des tenants et aboutissants de l'accès à Internet de l'ensemble de la population.

FranceNet
FranceNet
Comité des ministres de l'Europe
Comité des ministres de l'Europe

Comité des ministres de l'Europe

Le second grand acteur est le comité des ministres de l'Europe qui en 2004 fait voter une loi sur la liberté de la communication sur Internet. Le comité des ministres de L’Europe est une instance majeure du Conseil européen puisqu’il est l'organe compétent pour agir au nom du Conseil de l'Europe. Il se compose des ministres des affaires étrangères de chaque pays du Conseil européen. Suite à la démocratisation progressive d'Internet, des lois deviennent nécessaires pour réguler cet espace. Cette loi disant notamment que:
"Considérant qu'un équilibre doit être trouvé entre le respect de la volonté des usagers de l'Internet de ne pas divulguer leur identité et la nécessité pour les autorités chargées de l'application de la loi de retrouver la trace des responsables d'actes délictueux ;”
De plus, le principe 7 de cette loi se penche plus en détaille sur l’anonymat et énonce:
“Afin d'assurer une protection contre les surveillances en ligne et de favoriser l'expression libre d'informations et d'idées, les Etats membres devraient respecter la volonté des usagers de l'Internet de ne pas révéler leur identité. Cela n'empêche pas les Etats membres de prendre des mesures et de coopérer pour retrouver la trace de ceux qui sont responsables d'actes délictueux, conformément à la législation nationale.”
Ce principe est le pilier des règles qui entourent l’anonymat sur Internet et sur les réseaux sociaux encore aujourd'hui.

Facebook

Facebook est un réseau social américain fondé en 2004 par Mark Zuckerberg et fut le premier à regrouper 1 milliards d'utilisateurs (2015). Il est à l'origine de l'ère des réseaux sociaux (Twitter, Instagram, Snapchat, Tiktok,...).
Ce réseau avait pour ambition première de faire se rencontrer les étudiants d'Harvard mais très vite, le réseau s'est étendu à toutes les universités américaines puis finalement, au monde entier. Le grand nombre de personnes à utiliser la plateforme a très vite rendu la modération compliquée voire impossible. Toutes sortes de dérives ont donc vu le jour.

Logo Facebook
Facebook
Jean Castex
Jean Castex

Jean Castex

Jean Castex est le Premier ministre français depuis le 3 juillet 2020, il a donc une grande influence sur la France. Il prend part à la controverse en mi-juillet 2020. Il déclare alors que l’anonymat sur les réseaux sociaux est quelque chose de choquant que l’on peut traiter n’importe qui de tous les noms, de tous les vices en se cachant derrière un pseudonyme jusqu'à comparer les réseaux sociaux au régime de Vichy.

Cependant, la crise sanitaire du COVID-19 ralentit sûrement la prise de décision à ce sujet tant qu’elle ne fait qu'accroître le problème étant donné que les échanges sur Internet augmentent en conséquence du fait qu’il ne reste plus qu’Internet pour échanger.

Jean-Louis Masson

Jean-Louis Masson est un sénateur français. En 2010, il proposa une loi intitulée "Abus de l'anonymat sur interne". L'origine de cette loi est la différence de législation entre les blogueurs professionnels et non-professionnel de préserver leur anonymat en se limitant à tenir à la disposition du public, les éléments d'identification de l'hébergeur du blog à qui ils doivent, bien entendu, transmettre leurs coordonnées personnelles. Par ailleurs, chacun s'accorde à considérer qu'un particulier qui édite un blog est à la fois éditeur et directeur de la publication.

Cependant, elle fut refusée par le ministère de la Justice et des Libertés car elle entre en conflit avec la loi sur la confiance dans l'économie numérique de 2004.
Jean-Louis Masson reste impliqué dans cette controverse mais manque aujourd'hui d'influence et de poids dans le paysage politique actuel.

Jean-Louis Masson
Jean-Louis Masson
Eric Ciotti
Eric Ciotti

Eric Ciotti

Eric Ciotti est un député des Alpes-Maritimes proposant que les coordonnées d’une pièce d’identité soient obligatoirement fournies lors de la création d’un compte sur les réseaux sociaux. Il est donc opposé fermement contre l’idée d’anonymat sur Internet et va jusqu'à dire que “l'anonymat est le visage de ce que l’humanité a de plus sombre”.

Cependant, tout comme Jean-Louis Masson, ses propositions de loi ont pour l’instant été rejetées. D’autre part, nous voyons que de plus en plus de politiques s'opposent à cet anonymat, ce qui laisse penser qu’il arrivera peut-être un jour où comme Eric Ciotti le souhaite, nous pourrions être obligé de fournir une copie de notre pièce d’identité pour nous connecter sur Instagram ou Twitter.

Mila

Mila est une adolescente de 16 ans, originaire de l'Isère. Elle prend part à cette controverse dès lors qu'elle publie une "story" Instagram devenant virale où elle critique l'Islam. Elle reçoit alors une vague d'insultes et de menaces de mort et est contrainte de quitter son lycée car elle ne se sent plus en sécurité. Son adresse a même été rendue public.

L'affaire étant toujours d'actualité avec six nouvelles personnes placées en garde à vue pour harcèlement moral en ligne, menace de mort et menace de crime.
Les propos tenus pr Mila sont aussi offenssants, cependant, le droit au blasphème inscrit dans la loi française et la liberté d'expression lui permet de donner son opinion en toute légalité.

Mila choisit de s'afficher à visage découvert et donne donc un exemple des risques encourus aux personnes s'exprimant sans couverture à propos de sujets polémiques.

Mila
Mila
respectZone
Respect Zone

Respect Zone

Respect Zone est une organisation ayant pour but de réduire la violence sur Internet.

Fondée par Philippe Coen en 2014. Cette organisation ne se positionne pas contre l'anonymat sur internet car elle considère que lever l’anonymat serait néfaste pour la liberté d’expression.

Cette organisation se concentre sur l'éducation, elle est notamment partenaire de nombreuses associations en France. Elle a notamment reçu depuis 2015 une labellisation du ministère de l'Éducation.

Jean-Baptiste Soufron

Jean-Baptiste Soufron est un avocat spécialiste du numérique. Il défend l'anonymat sur Internet car il considère que cet anonymat est nécessaire pour que la liberté d'expression soit maintenue. Il s'est exprimé lors d'une interview face à Laetitia Avia : "Vous avez besoin de ce petit espace de liberté". Il fait ici référence au fait que chacun ait le droit de s'exprimer sur un sujet sans nécessairement être jugé par ses collègues de bureau ou sa famille.

Il ajoute également que les personnes responsables des propos haineux peuvent toujours être retrouvées même si elles sont cachées derrière un pseudonyme. De plus, des réseaux sociaux comme Facebook où les utilisateurs interagissent en n'utilisant quasiment jamais de pseudonyme, restent touchés par des propos haineux, montrant donc que le problème n'est pas l'anonymat.

Jean-Baptiste Soufron
Jean-Baptiste Soufron
Laetitia Avia
Laetitia Avia

Laetitia Avia

Laetitia Avia est une députée de La République En Marche étant à l’origine de la loi Avia. Cette loi, votée le 24 juin 2020, vise à réduire les contenus haineux sur Internet.

Cette loi est vivement critiquée notamment par des juristes car elle limite la liberté d’expression. Elle permet d’augmenter le pouvoir des opérateurs qui peuvent désormais du contenu sans passer par une procédure judiciaire.

Cette loi porte en effet atteinte dans une certaine mesure à la liberté d’expression tout en gardant intact l'anonymat. Cette loi est donc un exemple de solution pour limiter la haine sur les réseaux sociaux tout en conservant l’anonymat.

Whaller

Whaller est un réseau social français lancé en 2013 par Thomas Fauré en partenariat avec le groupe Bolloré mais qui deviendra par la suite indépendant. Ce réseau social a connu un grand succés après le scandale de Cambridge Analytica accusant le réseau social Facebook de revendre les données personnelles de ses utilisateurs.

Whaller a la particularité que chaque individu ne peut posséder qu'un seul compte où il peut alors échanger avec différentes sphères publiques ou privées.

Whaller
Whaller
Edward Snowden
Edward Snowden

Edward Snowden

Edward Snowden est un lanceur d’alerte qui a commencé à travailler pour la CIA en 2006 et ensuite pour le compte de la NSA (National Security Agency). En avril 2012, il commence à recueillir des documents confidentiels sur les programmes de surveillance électroniques américains. En 2013, il part en congé, mais ne reviendra jamais. Trois semaines plus tard, il commence à rendre publiques les informations récoltées par le biais du journal anglais Guardian et du Washington Post.

Le 6 Juin 2013, il révèle que l’opérateur téléphonique Verizon envoie toutes ses informations de communications établies à la NSA et au FBI. Il révèle aussi que ces agences de renseignement utilisent aussi des “backdoors” pour accéder aux serveurs de grandes sociétés tels que Microsoft, Yahoo, Google, Facebook, Apple…

Il intègre en février 2014 le conseil d’administration de la Freedom Of The Press Foundation, une organisation non gouvernementale à but non lucratif ayant pour objectif de soutenir et financer des actions d'intérêt public axées sur la liberté d’expression et la liberté de la presse. Il se place donc pour la conservation de l’anonymat sur les réseaux sociaux.

Ligue du LOL

La Ligue du LOL est un groupe Facebook privé créé par un journaliste du nom de Vincent Glad, un journaliste en Octobre 2010. Ce groupe réunissait des journalistes, des blogueurs ou des publicitaires ayant pour but d'organiser des campagnes de harcèlement avec des propos sexistes, antisémites ou homophobes.

Les conséquences pour les personnes de ce groupe sont essentiellement professionnels et médiatiques. Les conséquences pénales sont difficiles à mettre en place car les preuves manquent à cause des tweets ou montages supprimés par leurs auteurs.

Vincent Glad
Vincent Glad
Emmanuel Macron
Emmanuel Macron

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron est le président de la République Française depuis le 14 mai 2017 et apporte donc avec son titre, une grande notoriété et une grande influence. En 2016, il a fondé son propre parti “En marche” après avoir été ministre de l’Economie, de l’industrie et du numérique pendant 2 ans dans le gouvernement de Monsieur Valls.

Emmanuel Macron se place contre la conservation de l’anonymat sur les réseaux sociaux car, d’après le grand débat national du 18 janvier 2019, il souhaite une “levée progressive de toute anonymat” en voulant faire passer une loi.

Son Premier ministre, Jean Castex, s’inscrit dans la même position et est contre la conservation de l’anonymat sur les réseaux sociaux.

The Tor Project

The Tor Project est une fondation à but non lucratif fondée par sept informaticiens. Cette fondation est responsable de la mainteance des logiciels pour le réseau Tor.

Tor est un outil de contournement de la censure sur Internet ainsi qu'un outil pour se protéger d'une certaine forme de surveillance d'Internet.

Le réseau fonctionne sur un système de relais pour faire transiter l'information. Le destinateur et le destinataire sont donc anonymes entre eux. The Tor Project et le réseau s'inscrivent donc dans une démarche d'anonymisation de leurs utilisateurs.

The Tor Project
The Tor Project
Romain Pigenel
Romain Pigenel

Romain Pigenel

Romain Pigenel est directeur stratégie, communications et relations extérieures pour l’institut du monde Arabe aux côtés de Jack Lang. Il est aussi professeur à Sciences Po.

Il fut dirigeant de la mobilisation militante en ligne de François Hollande pour son élection présidentielle de 2012.

Romain Pigenel se place pour la conservation de l’anonymat sur les réseaux sociaux. Il explique ses différents arguments pour cette conversation sur son profil Médium, une plateforme de blog.

Twitter

Twitter est un réseau social permettant d'envoyer gratuitement des petits messages appelés "tweets".

En Décembre 2020, Twitter enregistre 126 millions d'utilisateurs journaliers actifs.

Twitter regroupe toutes types de profils et compte parmi ses membres, des célébrités très connus comme Barack Obama (130 millions d'abonnés) ou Emmanuel Macron (6.8 millions d'abonnés). Twitter ne s'est pas positionné sur la controverse.

Twitter
Twitter
Nicole Belloubet
Nicole Belloubet

Nicole Belloubet

Nicole Belloubet a été la Garde des Sceaux pendant le gouvernement d’Edouard Philippe.

Elle s’est positionnée sur la controverse pendant l’affaire Benalla pour l'abolition de l’anonymat sur les réseaux sociaux.