GAMA

L'anonymat sur Internet

Historique de la controverse

La controverse existe depuis plusieurs dizaines d'années. Voici un petit résumé des différentes étapes qui se sont déroulées marquant la controverse :

On peut considérer que la controverse a commencé en 1994, cette année correspond à l'ouverture d'Internet au grand public. En effet, il s'agit de l'origine même de la controverse. Depuis le début, Internet est accessible de façon anonyme. Même s'il ne s'agissait pas d'une controverse grand public à cette époque, elle existait tout de même. C'est pour cela que nous avons choisi d'établir le début de la controverse à cette date. Depuis 1994, la controverse continue. De nombreuses lois ont été adoptés à propos de l'anonymat sur Internet, des débats ont eu lieu.

Date Fait Détail
1994 Ouverture d'Internet au public Accessible initialement à un nombre réduit d'utilisateurs dans un petit nombre d'entreprises et d'universités, l'utilisation d'Internet par le grand public n'a commencé qu'à partir de 1994 et s'est vraiment démocratisé au début du XXIe siècle par l'apparition de l'ADSL
Mai 2003 Le Comité des ministres du Conseil de l'Europe a adopté la Déclaration sur la liberté de la communication sur la liberté de l'Internet Adoption de la loi sur la communication sur l’internet par le Comité des ministres. Les lois les plus importantes régissent encore aujourd’hui la majorité des échanges sur internet
Février 2004 Création Facebook Mark Zuckerberg, informaticien américain, a fondé le réseau social Facebook en 2004, avec ses camarades Eduardo Saverin, Dustin Moskovitz et Chris Hughes, alors qu'il était étudiant à Harvard
21 Juin 2004 La loi pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) Véritable colonne vertébrale du droit de l'Internet français. "L'anonymat au sens propre n'existe pas. En revanche, l'article 6 de la LCEN reconnaît et garantit un droit à l'anonymat"
2010 Proposition de loi de Jean-Louis Masson Loi remettant en cause la différence de régime entre les blogueurs professionnels et amateurs (proposition qui fut refusée car elle entre en contradiction avec la LCEN)
2013 Fondation de Waller Waller est un réseau social français protégeant au maximum les données de ses utilisateurs ainsi que leur respect et leur liberté d'expression
2013 Le rapport spécial sur la liberté d'expression Ce rapport a mis en lumière le lien important entre le droit au respect de la vie privée et le droit à la liberté d’expression dans le cyberespace. Le rapport observait également que les restrictions de l’anonymat facilitent la surveillance des communications par les Etats et ont un effet paralysant sur l’expression libre d’informations et d’idées
Novembre 2014 Lancement de Respect Zone Respect Zone est une organisation visant à éduquer les personnes pour diminuer la violence sur Internet
Janvier 2015 Les attaques contre Charlie Hebdo Plusieurs gouvernements occidentaux ont appelé à prendre des mesures susceptibles d’entraver gravement l’usage à la fois de l’anonymat et du chiffrement, des mesures qui, en retour, porteraient atteinte au droit à la liberté d’expression et au respect de la vie privée en ligne
7 Février 2019 Parole du Président de la République française "Moi je ne veux plus de l'anonymat sur les plateformes Internet" est une citation d'Emmanuel Macron dans le cadre du grand débat après qu'une jeune fille lui a demandé comment il comptait s'attaquer au problème de harcèlement en milieu scolaire. Ces propos d'Emmanuel Macron montrent qu'il pensait vraiment ce qu'il disait la première fois sur l'anonymat en ligne, et par la même occasion, balait du revers de la main les explications données par Mounir Mahjoubi dans une tentative de montrer que Macron ne parlait pas de l'anonymat en général
18 Janvier 2020 L'affaire Mila L’affaire Mila concerne une adolescente qui, en janvier 2020, a critiqué l’islam sur Instagram. Elle fut alors la cible de milliers de menaces remettant en cause la liberté d’expression et le harcèlement sur les réseaux sociaux
24 Juin 2020 La loi visant à lutter contre les contenus haineux sur Internet Loi française dont le contenu initial est largement remis en cause par le Conseil constitutionnel mais dont certaines dispositions seront conservées telles que la création d'un parquet spécialisé et d'un observatoire de la haine en ligne rattaché au CSA